UIPP - Union des Industries de la Protection des Plantes

10 ans d’amélioration continue, 10 ans de progrès de la filière agricole

21 mai 2014

RAPPORT EFSA SUR LES RÉSIDUS DE PESTICIDES DANS L’ALIMENTATION :

 

L’EFSA (Autorité Européenne de Sécurité des Aliments) a publié le 21 mai son dernier rapport annuel sur les résultats des contrôles de résidus de produits phytopharmaceutiques (pesticides) dans l’alimentation[1].

 

Des résultats très rassurants pour les consommateurs

Ce rapport annuel confirme que l’écrasante majorité des produits alimentaires européens – 97,5% - ne contient pas de résidus de produits phytopharmaceutiques ou des résidus au delà des LMR (Limites Maximales de Résidus). Pour Eugénia Pommaret, Directrice Générale de l’UIPP : « la filière agricole dans son ensemble peut se féliciter de ces très bons résultats, en progrès constants depuis 10 ans, qui sont de nature à rassurer les consommateurs quant aux produits qu’ils achètent. Au total, l’EFSA a analysé 79 035 échantillons de denrées alimentaires provenant des pays membres de l’Union européenne. »

Les 2,5% d’échantillons non conformes à la réglementation sont principalement dus à des produits importés hors Europe, à des causes climatiques exceptionnelles et à des conditions d’utilisation inappropriées.

Le rapport de l’EFSA conclut par ailleurs à l’absence de risques sur le long terme pour les consommateurs via leur alimentation[1].

 

[1] http://www.efsa.europa.eu/en/press/news/140520.htm

[2] 99% des 171 produits phytopharmaceutiques qui ont été analysés par l’EFSA

 

FOCUS FRANCE :

Concernant les données nationales, l’ANSES indique que pour les denrées produites en France, le taux de dépassement des limites maximales de résidus (LMR) est de 1,1 %, soit un taux comparable à celui d’autres Etats membres tels que l’Allemagne ou le Royaume-Uni.

Lien : http://bit.ly/1jTQ29u

  

Des utilisateurs à la recherche de l’excellence

Pour l’UIPP, ces résultats sont à mettre au crédit des utilisateurs de produits phytopharmaceutiques qui ne cessent d’améliorer leurs pratiques en appliquant le principe d’une protection raisonnée, c’est-à-dire l’utilisation des pesticides au bon moment, à la bonne dose et au bon endroit.

Selon Eugénia Pommaret : « ces résultats sont très encourageants mais nous pensons qu’il est encore possible d’aller plus loin. A ce titre, l’industrie de la protection des plantes a lancé depuis l’année dernière un nouveau projet pour contribuer à réduire encore plus les résidus au niveau européen. Nous allons ainsi continuer à investir sur la sensibilisation, le conseil, la formation et les pratiques des intervenants sur le terrain. »

 

À propos de l’UIPP :

L’UIPP, Union des Industries pour la Protection des Plantes, représente les fabricants de produits phytopharmaceutiques en France, appelés couramment pesticides, destinés à protéger les cultures contre les insectes nuisibles, les maladies et les mauvaises herbes.

Depuis le 31 mai 2012, les engagements de service de l’UIPP sont certifiés par AFNOR Certification selon le référentiel « Quali’OP » spécifique aux organisations professionnelles. Ce référentiel fait reconnaître le savoir-faire et le professionnalisme de l’UIPP et atteste du respect d’engagements de services concrets et mesurables. 

 

POUR EN SAVOIR PLUS :

www.uipp.org

Twitter : @UIPPorg

  

CONTACT PRESSE :

Pierre Le Texier – 01 42 12 76 61 pletexier@proteines.fr