UIPP - Union des Industries de la Protection des Plantes

Épandage en zone urbaine : un amendement déposé… puis retiré

29 mai 2018

Le 28 mai, au septième jour des discussions du projet de loi Égalim à l’Assemblée nationale, un amendement a été déposé par le Gouvernement pour protéger les riverains des traitements phytosanitaires ou plus précisément, pour « autoriser les préfets à prendre des mesures pour interdire ou encadrer l'utilisation des produits phytosanitaires à proximité des résidences régulièrement habitées ». L'amendement a mis le feu aux poudres dans l'hémicycle. De nombreux députés ont été surpris que le Gouvernement rouvre le débat sur ce sujet déjà travaillé et sur lequel la profession agricole s'était révoltée. Principales craintes : risque de ne plus avoir d'agriculture urbaine, de voir mis en friches de nombreux hectares et d'impacter ainsi le revenu des agriculteurs. Sans discussion préalable, sans étude d'impact et sans précision sur les dispositions que pourraient prendre les préfets, bon nombre de députés ont annoncé qu'ils ne voteraient pas l'amendement. Stéphane Travert a finalement décidé de le retirer. « Il faut malgré tout avancer sur le sujet car il y a une demande forte de la société », a-t-il souligné, avant de préciser que les discussions reprendront. La feuille de route sur les produits phytosanitaires du Gouvernement prévoit déjà de travailler le sujet.