UIPP - Union des Industries de la Protection des Plantes

Eugénia Pommaret : « Une pétition pour interdire les pesticides de synthèse, ce n’est pas la solution »

29 novembre 2019

Lancée le 25 novembre, une initiative citoyenne européenne (ICE) s’est donnée pour objectif « d’interdire les pesticides de synthèse dans l’Union européenne d’ici à 15 ans ». Comment ? En recueillant plus d’un million de signatures et ainsi, contraindre la Commission européenne à ouvrir le débat. À l’origine de cette démarche, sept citoyens européens dont un français. « Je ne pense pas que cette initiative avec cette focalisation sur les pesticides de synthèse apporte quoi que ce soit comme solution, explique Eugenia Pommaret, directrice de l'UIPP. Avoir un débat sur l'amélioration du profil des produits, sur l'amélioration des évaluations, c'est déjà en cours au niveau européen et c'est tout à fait légitime. Mais on ne peut pas faire une distinction entre pesticides de synthèse ou naturels, a priori. L'esprit du règlement européen c'est qu'il ne fait pas de distinction entre produits de synthèse et naturel, mais entre les produits de base à faible risques et les autres. Si un produit de synthèse est à faible risque il ne doit pas être écarté au profit d'un produit naturel qui n'est pas à faible risque ». En France, l’enjeu pour les initiateurs de cette ICE est de récolter au moins 55 000 signatures