UIPP - Union des Industries de la Protection des Plantes

L’Anses présente sa feuille de route pour les mois à venir

13 février 2017

L’Anses, l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, vient de présenter ses axes de travail pour l’année 2017. Les produits phytopharmaceutiques en font partie, particulièrement les questions liées à leur impact sur les riverains et les utilisateurs. L'agence doit rendre pour l'été 2017 les résultats de l'étude Pesti' Home destinée à mieux connaître les utilisations domestiques des produits éliminant les nuisibles dans et autour de la maison. Une étude sur l'exposition des riverains des zones agricoles sera initiée, en priorité sur les zones viticoles et les vergers.

Autre dossier important : l’évaluation et la comparaison des néonicotinoïdes avec les solutions alternatives. Chaque « couple » produit/cible/culture sera étudié soit plus de 3600 cas au total. Le bilan qui sera dressé par l'Anses servira aux ministères de l'Agriculture, de l'Environnement et de la Santé pour rédiger l'arrêté qui statuera sur d’éventuelles dérogations à compter du 1er septembre 2018 en application des dispositions prévues dans la loi biodiversité.

L’Anses est en charge de l’évaluation des produits phytopharmaceutiques. Elle a, en 2016,  étudié 2000 dossiers. Chaque modification, inscription ou retrait, mais aussi délai avant entrée dans les parcelles ou encore phrases de risque, fait l’objet d’une évaluation. 167 portaient sur une demande d'autorisation de mise en marché (AMM) ou d'extension d'usage. 30 AMM ont été délivrées pour des produits de biocontrôle. Le classement des biocides, famille de produits dont l'évaluation fait partie des missions de l'Anses depuis juillet 2016, sera présenté cet été.

Actualités UIPP