UIPP - Union des Industries de la Protection des Plantes

L’interdiction du Roundup Pro 360 interpelle

21 janvier 2019

Le 15 janvier, le tribunal administratif de Lyon a décidé d’interdire la distribution et l’utilisation du Roundup Pro 360. Le motif : malgré les précautions d'emploi fixées par l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation et de l’environnement), l'AMM n'aurait pas dû être donnée. Autrement dit, l’Anses aurait commis une erreur d’appréciation au regard du principe de précaution. Une conclusion que conteste l’agence qui se défend de « toute erreur d'appréciation dans l'application de la réglementation nationale et européenne ». Cette décision, contestée également par Bayer, le distributeur du produit, pourrait remettre en cause de nombreuses AMM. La FNSEA et Jeunes agriculteurs rappellent de leur côté que la notion de danger « peut s'appliquer à bon nombre de produits de notre quotidien mais que c'est l'utilisation que l'on en fait qui permet d'évaluer le risque auquel on est confronté ». Ils craignent « que le principe de précaution ne devienne, au fil du temps, un principe d'inaction dès lors qu'un danger hypothétique est soulevé », ce qui viendrait bloquer la recherche et l'innovation.