UIPP - Union des Industries de la Protection des Plantes

Le contenu de la version 2019 de la « surveillance biologique du territoire » dévoilé

01 février 2019

Une note du ministère de l’Agriculture, datée du 14 janvier, précise les contours de la Surveillance Biologique du Territoire pour l’année 2019. Les objectifs restent inchangés : épidémiosurveillance des cultures, suivi des effets non intentionnels des pratiques agricoles sur la biodiversité, et suivi de l'apparition de résistances de bio-agresseurs aux pesticides. Mais certaines actions voient leur budget se réduire. La note incite par exemple à une réorganisation du fonctionnement des bulletins de santé du végétal (BSV), pour faire face à une baisse de budget de 2 M€, soit 23 % de moins qu'en 2018. Une première version du « guide du rédacteur » des BSV doit également émerger cette année. L'apparition de résistances à certaines substances actives est l'un des aspects stratégiques de la SBT.
En 2019, 45 thématiques de cette nature seront examinées sur les filières arboriculture fruitière, grandes cultures, cultures légumières et vigne, notamment. Elles ont été définies en fonction des remontées et des demandes de terrain, précise la note.
Le montant total des subventions accordées pour 2019 est réparti ainsi : 7 M€ pour l'épidémiosurveillance et 1 M€ pour le suivi des résistances et des effets non intentionnels sur la biodiversité, soit 970 000 € pour le suivi des parcelles et 30 000 € pour l'animation technique nationale.