UIPP - Union des Industries de la Protection des Plantes

Le suivi des molécules phytosanitaires autorisées par l’Anses se précise

14 février 2018

Depuis plusieurs mois, les molécules phytosanitaires utilisées par les agriculteurs sont suivies de près par l’Anses, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail. L'objectif est de pouvoir réagir rapidement et de modifier les conditions d’emploi si un effet indésirable était constaté. Un premier bilan, réalisé pour neuf substances, a été publié le 2 février. Neuf fiches pour faire le point sur les substances actives chlorméquat, chlorothalonil, famoxadone, flumioxazine, iodosulfuron, iprodione, picolinafen, thifensulfuron-méthyl et bentazone. Les données listent, pour chaque substance active, les conditions d'utilisation, sa présence dans les milieux (eau, alimentation, air ambiant…), les risques pour les populations associés à son exposition, les impacts observés et les liens potentiels avec cette substance active. L'Agence précise que les informations disponibles seront complétées et mises à jour au fur et à mesure de la collecte de données, de l'amélioration des connaissances ou de l'extension du réseau à de nouveaux partenaires.

Santé