UIPP - Union des Industries de la Protection des Plantes

Les agriculteurs se mobilisent pour une souveraineté alimentaire

13 mai 2020

Même si pendant la période de confinement, la France n’a pas subi de pénurie alimentaire, le concept de  souveraineté alimentaire a été plusieurs fois évoqué. La FNSEA a présenté, le 6 mai, son Manifeste pour une souveraineté solidaire. « Le confinement a modifié les manières de consommer, constate Christiane Lambert, la présidente du syndicat. À nous de tirer les enseignements de ce qui s’est passé pour fixer un nouveau cap. » Au cœur de cette ambition réside la question des importations, qui augmentent actuellement plus rapidement en France que les exportations : 50 % des fruits et légumes sont importés. Cet enjeu est le point clé du manifeste. Depuis la fin des années 1990, la production de légumes stagne, et baisse même dans le cas de certains fruits (pêchers et pruniers notamment), alors même que la population a augmenté de 11 % dans le même temps. Le manifeste plaide pour une réorientation des politiques publiques, avec des mesures telles que : des prix agricoles rémunérateurs, la promotion de l’origine France et la sensibilisation des consommateurs à la construction des prix, la mise en place des EGAlim, le développement de filières longues de biomasse génératrices de valeurs non alimentaires, etc. Au niveau de l’Europe, le manifeste demande une hausse du budget de la PAC sur les deux piliers et la nécessaire réduction des concurrences internes et la révision du rôle des institutions. Enfin, le manifeste défend une reprise du contact avec les consommateurs, pour que l’agriculture, qui s’engage sur la transition écologique, soit soutenue en retour par la société.