UIPP - Union des Industries de la Protection des Plantes

Les pistes de la DGAL pour réduire les non-conformités

11 février 2014

Raison pour laquelle les responsables de la DGAL portent leurs espoirs sur l'agrément phytos et le certiphyto pour y remédier. Les principales anomalies constatées portaient sur le non-respect des AMM ou des étiquettes non-conformes, même si la plupart du temps, ces produits sans AMM ne sont pas détenus en vue d'une future utilisation mais sont stockés dans l'attente de pouvoir être détruits. Dans d'autres cas, des produits non autorisés pour la culture sont utilisés intentionnellement. Ces cas les plus graves sont considérés comme des délits et peuvent donner lieu à des suites judiciaires. G.G., Agri-Infos.