UIPP - Union des Industries de la Protection des Plantes

Néonicotinoïdes : les cultures mineures, mieux loties que les grandes cultures

29 septembre 2018

Alors que l’interdiction des néonicotinoïdes est officielle depuis le 1er septembre 2018, les rares dérogations ne devraient concerner que l’acétamipride et seuls le navet, les noisettes et la figue pourraient en bénéficier. Ces trois filières sont les seules à ne pas avoir reçu de refus à leur demande de dérogation. Mais elles n'ont pas non plus, à ce jour, reçu de notification d'accord. Des informations complémentaires leur ont été demandées.
La filière betterave n’a reçu aucune dérogation et attend l’extension d’usage d’un insecticide déjà utilisé sur pomme de terre. Les betteraviers devraient pouvoir en bénéficier dès 2019. Le dossier est en cours d'instruction à l'Anses et une dérogation de 120 jours sera demandée au cas où l'extension d'usage n'arrive pas à temps.
Sur maïs, en revanche, aucune solution n'est en vue pour lutter contre les mouches. L'AGPM envisage la voie juridique pour trouver une alternative. L'association étudie en ce moment toutes les options possibles : contestation du refus de dérogation, recours auprès du Conseil d'État…
La piste juridique pourrait également être choisie par l'ANPP, l'Association nationale pommes poires.