UIPP - Union des Industries de la Protection des Plantes

Protection des cultures : construire ensemble la prévention de demain

26 février 2015

Indépendamment de l’amélioration constante des produits phytopharmaceutiques, l’UIPP et ses adhérents agissent au plus proche des utilisateurs, en les aidant à réduire au maximum leur exposition. Nos entreprises s’investissent dans la sensibilisation, la formation et la mise à disposition d’outils pratiques dans le but de garantir leur sécurité, en témoignent des actions concrètes comme la lutte contre la contrefaçon, les campagnes de sensibilisation ou encore la mise en place d’une filière de gestion des déchets... 

Un changement s’opère, mais la prise de conscience ne doit pas s’arrêter en si bon chemin. Il est aujourd’hui primordial pour la filière de poursuivre ses efforts pour inscrire la prévention dans une démarche plus innovante pour qu’elle soit perçue, non pas comme une contrainte supplémentaire, mais comme un bénéfice au service de la santé des utilisateurs. Pour une meilleure application des bonnes pratiques, les actions de prévention doivent d’abord tenir compte de la réalité terrain. Leur optimisation doit aussi passer par une participation active de tous les acteurs, en particulier des agriculteurs, premiers concernés par les risques liés à la manipulation des produits.

C’est d’ailleurs dans cette dynamique de co-construction que l’UIPP a choisi d’échanger directement avec eux pour prendre en compte leurs points de vue et leurs suggestions quant à l’utilisation des produits. À l’occasion du SIMA 2015, ils ont pu, via une borne interactive, échanger avec des experts autour de sujets fondamentaux et très concrets comme la lecture des étiquettes, le port des équipements, l’organisation du travail et les règles d’hygiène. 

L’UIPP a également su s’associer avec de nombreux partenaires dans des actions collectives comme pour le projet Safe Use Initiative, qui a permis d’identifier les marges de progrès et les freins à la mise en place des bonnes pratiques en viticulture. À l’avenir, les initiatives permettant de mieux s’adapter aux besoins réels des utilisateurs, doivent se démocratiser pour que les agriculteurs puissent recevoir des conseils et des innovations toujours plus en phase avec leur travail quotidien.

C’est avec cet engagement collectif, concentrant innovation, co-construction et participation, qu’il sera possible de continuer à optimiser les bonnes pratiques de demain.

Eugénia Pommaret, directrice générale de l’UIPP

Actualités UIPP