UIPP - Union des Industries de la Protection des Plantes

Virus de la jaunisse sur betteraves, l’Etat, la recherche et les sociétés s’engagent à trouver des solutions

02 septembre 2020

Face à la crise betteravière, avec des pertes jusqu’à 40 % de rendement dues au virus de la jaunisse, une combinaison de solutions est à l’étude. Des dérogations pour utiliser les néonicotinoïdes en traitement de semences ont été annoncées par le ministre de l’Agriculture. Un projet de loi en ce sens sera présenté en Conseil des ministres ce jeudi 3 septembre.

D’autres solutions sont déjà à l’étude. Des variétés de betteraves tolérantes à la jaunisse ou aux pucerons qui transmettent le virus sont en cours d’évaluation. Deux variétés sont en 2e année d’inscription au CTPS, et deux autres en première année. L’ITB analyse aussi l’effet répulsif de plantes ou cultures intermédiaires sur les pucerons ou favorisant l’action d’insectes auxiliaires, de graminées libérant dans le sol des toxines à effets insecticides. De leur côté les entreprises phytosanitaires, adhérentes de l’UIPP, sont investies dans la recherche de nouvelles solutions, en conventionnel ou de biocontrôle.

La France, avec 38,17 millions de tonnes de betteraves sucrières, est le deuxième producteur mondial de sucre de betterave. La baisse de la production nationale de sucre serait comprise entre 580 000 et 840 000 tonnes pour 2020*.

*Source : AIBS - juillet 2020