UIPP - Union des Industries de la Protection des Plantes

Zones de non-traitement, des clarifications nécessaires sur les produits concernés par des restrictions

21 décembre 2019

Le gouvernement vient d’annoncer des zones de non-traitement de vingt mètres, dix mètres ou cinq mètres au motif de la dangerosité des produits phytopharmaceutiques utilisés.

L’UIPP rappelle que des distances de sécurité sont d’ores et déjà indiquées lors de l’homologation de produits phytopharmaceutiques, lorsqu’elles sont jugées nécessaires. Mais les annonces du Gouvernement de ce jour ne sont pas conformes aux règles utilisées dans le cadre de l’évaluation des risques.

De plus, l’extension arbitraire aux seuls produits de synthèse est un non-sens scientifique. Si le Gouvernement souhaite instaurer des distances de sécurité sans prendre pleinement en compte les connaissances scientifiques, alors tous les produits phytopharmaceutiques doivent être considérés sur le même plan, qu’ils soient d’origine de synthèse ou de biocontrôle.

Pour rappel, en France, les conditions d’utilisation des pesticides sont déjà protectrices. L’utilisation des produits phytopharmaceutiques (à l’exception des produits classés « à faible risque ») est interdite dans les établissements scolaires, crèches, haltes-garderies, centres de loisirs, aires de jeux destinées aux enfants dans les parcs, jardins et espaces verts ouverts au public et également interdite à moins de 50 mètres des bâtiments d’accueil ou d’hébergement des personnes vulnérables situés au sein des établissements tel que les centres hospitaliers, maisons de santé, établissements qui accueillent ou hébergent des personnes âgées, handicapées ou des personnes atteintes de pathologie grave.